Ir al contenido principal

Entradas

IL S'AGIT DE COMPRENDRE

Pour comprendre il faut essentiellement un message émis dans un code commun aux parties qui sont en communication, des conditions favorables à la compréhension, mais aussi une volonté de bien vouloir comprendre, ce qui demande essentiellement un message... et ainsi tout le temps.C'est ce qui se passe quand on rigole avec cette horrible chanson de la soeur Sourire qui cachait tant de messages de soi-disant tolérance... Ce n'est qu'un exemple de perversion de la "communication": Dominique, fléau du catharisme, nique les albigeois, et cela nous fait rire parce que nous comprenons que ces infidèles sont des hérétiques qui méritent le feu, alors qu'ils représentent une réforme et un retour à la parole du fondateur du christianisme. Bref, une belle opération qui vise à convertir les indécis.L'Europe, à son tour et avec les mêmes méthodes tordues, nous a aussi fait comprendre qu'elle voulait bien aider les réfugiés, alors qu'elle s'en foutait royalem…
Entradas recientes

LA PEUR, LA RÉPUBLIQUE...ET LE DÉJÀ VU

Faut-il avoir peur des résultats français quand le rêve européen s'effondre, quand le monde voit apparaître des types tels que les Le Pen, Orban, Trump?Bien sûr, parce qu'ils sont là, même s'ils vont être annulés par une majorité citoyenne qui sauvera les républicains, dont le discours ressemble énormément à celui du FN.En 2002, on l'a déjà vu!

BATACLAN

Maintenant que tout le monde pense à Paris, n'oublions pas que la démocratie est notre plus grand trésor. Si nous préférons l'état de guerre, le couvre-feu, la haine et la peur..., si nous permettons que la rage soit plus forte que nous, alors les fous auront gagné.Allez, sortez dans le rues, et avec du respect, dansez, souriez, chantez,..., montrez aux fous que la France représente tout ce qu'ils détestent. Voilà notre victoire.Paris sera toujours Paris...Il faut donner au mot "bataclan" une nouvelle et différente signification.

DEUX MAI ET TROIS MAI, IL Y A LONGTEMPS

Depuis plus de deux siècles, Napoléon Ier reste le plus grand "ennemi occasionnel" des Espagnols, surtout quand les chefs de certaines chaînes locales de TV (liées aux différents gouvernements régionaux) voient que les programmes électoraux ne marchent pas comme il faut. Voilà la bonne vieille méthode d'accuser les autres d'être responsables des désastres.Vous l'avez devinez: dans deux semaines il y a des élections régionales et municipales en Espagne, et il faut renforcer l'esprit civique, comme le 2 mai 1808 (et le 3 aussi), "quand le peuple madrilène...bla, bla, bla,... a expulsé les étranger". Ces étrangers, malgré des épisodes lamentables, avaient apporté beaucoup de réformes dont les "afrancesados" rêvaient. Mais tout le monde connaît déjà l'histoire.Il y en a eu d'autres: Giscard d'Estaing, Platini,..., mais comme Napoléon.., ah non, personne comme lui.

DESTINATIONS TOURISTIQUES MENACÉES

Les récents attentats en Tunisie, après les déclarations solennelles des hommes politiques, nous ont laissé une sensation d'amertume et de méfiance au-delà du risque global et tout ce que nous pouvons lire dans la presse. Les ministres concernés par la menace de l'islamisme -je me demande s'ils considèrent aussi la possibilité de l'islamophobie- se sont montrés solidaires et froids, distants et affligés: c'est la mise-en-scène habituelle quand le drame se produit ailleurs. Quand on dit "ailleurs" on peut traduire "les pays du sud de la Méditerranée qui sont une menace pour le tourisme du nord..."Mais la réalité est têtue, et elle revient constamment sur nos consciences. Un avion qui faisait la route entre Barcelone et Düsseldorf a prouvé que les discours politiques et ceux des PDG restent les mêmes: plats, lointains, conciliateurs,..., mais toujours solennels et grandiloquents, comme lors des campagnes électorales. Heureusement pour eux (*), ce …

JE SUIS CHARLIE ET J'ADORE RIRE

Ce monde imbécile nous offre chaque jour l'occasion de crier bien fort que le monde est imbécile, et on est bien loin d'avoir tout vu -ou crié- après les images d'horreur indescriptible montrées à la télé. On ne va pas parler des fous qui prennent une arme pour venger qui sait quel affront religieux; on préfère lever la voix pour signaler le courage de ceux qui, comme les dessinateurs de Charlie Hebdo, n'ont pas eu peur des menaces des fanatiques. Le paradis sera pour les justes, comme le gardien tué à bout portant pour le simple motif qu'il était là, devant les cons armés. Et pourtant, il faut continuer à rire...Comme le disait Mafalda, ce n'est pas le nouvel an qui doit changer, c'est nous.

LA FOLIE ET LE GÉNIE: personnage et personne.

La semaine prochaine, le film L'enlèvement de Michel Houellebecq ne sera plus à l'affiche à Madrid, mais ceux qui ont eu la chance de regarder cette autofiction, pensent qu'un personnage comme ce grand auteur français mérite non une place au Panthéon mais un panthéon à lui tout seul. Surtout ça, tout seul pour éviter le désordre autour de son cercueil.Pourtant, quelles sont les limites entre l'homme Michel et la créature Michel inventée par l'homme afin de confondre? Quelle importance! Un type capable de, durant son "enlèvement", séduire ses ravisseurs et même les conduire à une guerre psychologique, un type pareil et un génie-fou, au même titre que Leopoldo María Panero, poète unique dont sa vie et celle de sa famille fut montrée sans pudeur dans le film El desencanto.Génie et folie étaient les condiments de Don Quixotte.