Ir al contenido principal

IL S'AGIT DE COMPRENDRE

Pour comprendre il faut essentiellement un message émis dans un code commun aux parties qui sont en communication, des conditions favorables à la compréhension, mais aussi une volonté de bien vouloir comprendre, ce qui demande essentiellement un message... et ainsi tout le temps.
C'est ce qui se passe quand on rigole avec cette horrible chanson de la soeur Sourire qui cachait tant de messages de soi-disant tolérance... Ce n'est qu'un exemple de perversion de la "communication": Dominique, fléau du catharisme, nique les albigeois, et cela nous fait rire parce que nous comprenons que ces infidèles sont des hérétiques qui méritent le feu, alors qu'ils représentent une réforme et un retour à la parole du fondateur du christianisme. Bref, une belle opération qui vise à convertir les indécis.
L'Europe, à son tour et avec les mêmes méthodes tordues, nous a aussi fait comprendre qu'elle voulait bien aider les réfugiés, alors qu'elle s'en foutait royalement, et pourtant nos représentants se montrent satisfaits d'un accord qui mène à la fin d'un rêve européen mais surtout à la fin de la vie de milliers de personnes qui avaient rêvé, comme nous, d'un retour à une Europe ouverte, humaine, libre...
C'est vrai, notre modèle d'Europe s'en va "tout simplement, routier, pauvre et chantant..." vers un toucher rectal.

Comentarios

Publicar un comentario

Entradas populares de este blog

LA PEUR, LA RÉPUBLIQUE...ET LE DÉJÀ VU

Faut-il avoir peur des résultats français quand le rêve européen s'effondre, quand le monde voit apparaître des types tels que les Le Pen, Orban, Trump? Bien sûr, parce qu'ils sont là, même s'ils vont être annulés par une majorité citoyenne qui sauvera les républicains, dont le discours ressemble énormément à celui du FN. En 2002, on l'a déjà vu!

BATACLAN

Maintenant que tout le monde pense à Paris, n'oublions pas que la démocratie est notre plus grand trésor. Si nous préférons l'état de guerre, le couvre-feu, la haine et la peur..., si nous permettons que la rage soit plus forte que nous, alors les fous auront gagné. Allez, sortez dans le rues, et avec du respect, dansez, souriez, chantez,..., montrez aux fous que la France représente tout ce qu'ils détestent. Voilà notre victoire. Paris sera toujours Paris... Il faut donner au mot "bataclan" une nouvelle et différente signification.